Projet BIOMES
Composition Benoît Graindorge et Pierre-Olivier Fernandez

Biome n.m. (du grec βίος = vie) : appelé aussi macro-écosystème, aire biotique, ou encore écorégion, vaste entité biogéographique définie par ses caractéristiques climatiques et ses populations végétales et animales. 

L'écologie n'est plus une affaire de scientifiques alarmistes et isolés, une lubie de quelques nantis marginaux et éclairés ni une intrigue de vieillards nostalgiques d'une époque plus bucolique.

Nous n'en sommes plus là.

L'écologie est passée en quelques années des sermons ternes et frustres à une problématique capitale qui est aujourd'hui au cœur des préoccupations de beaucoup d'entre nous, et qui deviendra de plus en plus déterminante pour l'avenir de l'humanité.

 

Nous avons voulu en parler, et avons choisi d'aborder ce sujet sous la forme d'une série de pièces auditives qui décrivent les différents climax, c'est à dire des biomes à leur stade final de développement, en équilibre écologique, qui n'auraient pas subi d'intervention humaine.

 

Cette nouvelle création est le fruit d'une collaboration entre deux compositeurs, Benoit Graindorge et Pierre-Olivier Fernandez, qui ont travaillé ensemble pour donner naissance à une œuvre en cinq volets, cinq biomes musicaux, cinq couleurs différentes avec leur lot de réel, mais aussi de fantasme et d'imaginaire.

Afin de rendre le propos plus lisible pour le spectateur, nous mêlerons musique et matériaux sonores issus de supports télévisuels ou radiophoniques. La puissance d'évocation de ces derniers plonge l'auditeur dans une perception concrète du tableau exposé, une réalité imagée et tangible, que la partition viendra parfois renforcer et souvent ébranler.

 

Il ne s'agit pas ici d'un discours politique, ni d'une injonction environnementaliste, mais seulement de porter un regard - oblique - sur un monde qui nous file entre les doigts, de rendre hommage à ce qui disparaît.

Ce sera notre Projet Eden musical.

 

Le projet est réalisé avec le soutien du Théâtre Mansart, et de la ville de Dijon.

 
Les compositeurs :

Benoît Graindorge commence ses études au hautbois au CRR de Dijon en 2000. Son intérêt pour l'instrument "orchestre" l’amène rapidement à se diversifier : il suit les classes d'écriture et de musique de chambre, il débute l'apprentissage du piano, du violoncelle et des percussions. Menant en parallèle des études de mathématiques et de musique, il obtient successivement les DEM de formation musicale, de hautbois et de direction d’ensembles instrumentaux, le CFEM de musique de chambre... et le CAPES de mathématiques.

Il poursuit actuellement ses études de direction d’orchestre au Pôle Supérieur de Musique de Paris Boulogne Billancourt auprès de Nicolas Brochot, où il a eu l’occasion de diriger plusieurs formations professionnelles telles que l’orchestre des Gardiens de la Paix.

Il est actuellement chef d’orchestre et chef de chœur au conservatoire de Houilles.

Benoît Graindorge prend la direction de l'ensemble Oblique en 2016.

Pierre-Olivier Fernandez commence l'apprentissage du violon à l'âge de 6 ans sous la contrainte de ses parents, il échouera successivement en solfège, déchiffrage, écriture et pratique d'ensembles. Son cursus classique est finalement avorté : il est renvoyé du CNR de Dijon en 1997.

Après une longue période de procrastination, il tente de s'intéresser aux musiques traditionnelles nord-africaines et indiennes, essaye de se servir différemment de son violon et se hasarde à la pratique d'autres instruments. S'ensuit alors une suite de déboires au saxophone, un fiasco à la guitare et une déconvenue cuisante aux percussions mandingues.

En évoluant au gré de l'incertitude, d'une certaine forme de chance et des rencontres fortuites, il parvient à se produire aux côtés d'artistes tels que Daniel FERNANDEZ, Bastien LALLEMANT, Yves JAMAIT, Albin de la SIMONE, BABX ou JP NATAF. Il rejoint par hasard la Cie Théâtre des Monstres, la Cie Manie et la Cie Service Public de François CHATTOT. Il s'introduit dans des formations comme iltika, Hyperion, Saint Loup, ou Urban Quintet ... et réussit (dans une certaine mesure) à composer pour l'orchestre du CRR Dijon, l'Ensemble Orchestral de Dijon, l’Ensemble Zic-Zag et Oblique.

Il s'efforce aujourd'hui d'accompagner les chanteuses Linda de Suza et Mara Pedro avec la tournée « Carte postale du Portugal »

Projet BULLES
Composition, arrangements et guitare électrique : Jérémy Chmielarz

Ce projet est né d'une collaboration entre l'ensemble Oblique et la Compagnie KuB. La volonté de l'ensemble Oblique de mener des projets de création à la croisée des musiques symphoniques et des musiques actuelles, et l’objectif de la Compagnie KuB de développer des projets artistiques, notamment par la création de pièces musicales et la collaboration avec d’autres ensembles, ont permis cette rencontre et ce projet initial : trois pièces composées ou arrangées spécialement pour l'ensemble Oblique.

La Compagnie KuB est un collectif d'artistes et de pédagogues basé à Dijon. Créée en 2013, elle propose des projets originaux, mélangeant instruments électriques, dispositifs électroniques et instruments issus de la musique classique. Une dizaine d'artistes fait vivre le collectif en collaborant avec des ensembles musicaux variés et en organisant des événements ponctuels favorisant la création de nouvelles œuvres (concerts, partenariats avec des orchestres, interventions pédagogiques).

 

Le site de la Compagnie KuB : https://www.compagniekub.com

Le compositeur : Jérémy Chmielarz

Né à Saint Etienne en 1988, Jérémy Chmielarz est guitariste, compositeur et enseignant. Depuis plusieurs années, il collabore avec divers artistes en tant que guitariste et arrangeur, notamment avec l’auteur/compositeur Raphaël Herrerias. Il fonde en 2011 le quartet électrique Architektone qui donnera naissance en 2013 au spectacle « Bubble(s) ». Cette même année, il participe à la création de la « Compagnie KuB », un collectif d’artistes et de pédagogues. Il écrit pour différents ensembles (musique de chambre, orchestre …)  et initie des projets mêlant instruments électriques, dispositifs électroniques et musique de chambre. L’année 2017 marque la naissance de deux nouveaux projets, le trio « Bulle » mêlant guitares et machines et le duo « Rond(e) » avec un ingénieur du son. En 2019, il travaille avec La Compagnie KuB sur la création du spectacle "L'envol" autour de la multi-diffusion. Jérémy Chmielarz est depuis 2013, professeur de guitare et coordinateur du département « Musiques Actuelles » au Conservatoire à Rayonnement Communal de Saint Priest (69).

LES PIÈCES

 

La colocation (pièce en cours d'écriture) 

 

Commande de l’Orchestre Oblique.

Fil conducteur : imaginer et décrire la rencontre et la cohabitation d’un personnage avec sa maladie.

 

Les couleurs de l’autre

 

La pièce proposée dans ce programme est extraite d’une oeuvre en 8 tableaux, initialement composée pour orchestre d’harmonie, choeur et ensemble musiques actuelles. Réarrangée pour l’orchestre Oblique, elle évoque la diversité des émotions qui émanent de nos relations avec les autres, et notamment avec la personne qui partage parfois notre vie.

 

Les couleurs de l’autre : https://www.youtube.com/watchv=0e0ellD8zpA

 

Bubble 

 

Créée en 2013 à Dijon par la Compagnie KuB, « Bubble » est librement inspirée par l’univers des films d’animation. Électriques et hyper colorées, les deux parties qui constituent cette pièce s’appuient sur un thème musical récurrent et font appel à un imaginaire décalé et burlesque.

 

Bubble : https://www.youtube.com/watchtime_continue=8&v=jTzwTKxyybM